Paris-Ardèche, 2ème classe par Marie-Hélène Taisne/MHT Pop up, exposition “Qu’est-ce qu’on trimballe, Valises d’artistes” – Cie L’Emporte Pièces.

Valise d’artiste pop-up # 5- spectacle et exposition à Arcueil

Comme je vous le disais dans mon précédent article, l’exposition des valises d’artiste “Qu’est-ce qu’on trimballe, Valises d’artistes” imaginée par Bernard Sultan et Violaine Burgard, Cie L’Emporte Pièces est présentée du 8 au 25 mars 2016 à Anis Gras – Le lieu de l’autre, sis à Arcueil.

Anis Gras est une ancienne distillerie d’anisette qui œuvrait, dans les années 60, sous la direction des frères Gras, d’où son nom… inscrite à l’inventaire des monuments historiques, elle a une belle architecture en briques et charpentes métalliques. Le lieu a été rénové il y a quelques années et transformé en espace culturel…

J’y suis donc allée vendredi dernier et j’ai eu la chance d’avoir droit à une visite guidée par Bernard.
C’est dans un petit bâtiment donnant sur la grande cour que l’exposition se tient. Voici déjà un petit aperçu de la pièce…

 

Exposition “Qu’est-ce qu’on trimballe, Valises d’artistes”, par la Cie L’Emporte Pièces. Vue d’ensemble. Anis Gras – Le lieu.
Exposition « Qu’est-ce qu’on trimballe, Valises d’artistes », par Violaine Burgard et Bernard Sultan – Cie L’Emporte Pièces. Vue d’ensemble à Anis Gras – Le lieu.

 

 

La visite commence par une référence à l’actualité avec l’Espace Schengen, lieu des valises refoulées qui n’ont pas eu leurs papiers pour être exposées. A côté, une des valises créée par Frédéric Magnin – La valise perdue de Lampedusa.
Valises de migrations, d’exil, de fuite mais aussi valises imaginaires, valises clin d’œil, valises souvenirs.

 

La valise diplomatique (ou la valise de la Françafrique), par Bernard Sultan

Valise de tous les dangers où il ne fait pas bon de mettre le pied dans le marigot. Mais attention au troisième croco qui se cache sous les deux autres !

« Je viens ! », par Moussa

Moussa est un jeune dunkerquois d’origine comorienne qui a participé l’année dernière aux ateliers animés par Bernard dans le cadre d’une résidence d’artiste. Sa valise devait rester à Dunkerque mais par un hasard de manipulation, elle s’est retrouvée dans le camion pour Arcueil et la voilà, passagère clandestine…
Un « Je viens » aux Comores, c’est comme ça qu’on appelle les colons blancs qui ont des maisons mais qui ne restent pas. Quand il est allé rendre visite à sa famille, Moussa s’est retrouvé être un « Je viens », n’étant pas né dans l’île…

Les valises de simples par Sophie Hiéronimy

Des valises peintes qui reflètent le dehors et le dedans, le dedans et le dehors…

Dealer – « Dis-leur ! » par André Lamourère

Où les carnets de notes de créations, de croquis, d’idées décident de prendre l’air – les airs.
Dealer… parce que la livraison s’est faite Gare du Nord, d’une manière si discrète que plusieurs passants ont pris ça pour un trafic louche !

Le petit remorqueur par Bernard Sultan

Où le hasard des objets rejetés par les flots fait bien les choses. Un pauvre bateau en plastique et quelques restes de cordage et filets se sont retrouvés esseulés en bord de plage… Et les voilà réunis pour un nouveau voyage, une nouvelle vie…

La consigne par Bernard Sultan

« J’ai voulu laisser mes idées noires à la consigne, mais tout a fini par déborder… »

L’homme pressé de n’arriver nulle part par Bernard Sultan

Ou la frénésie du voyageur d’affaires affairés…

L’héritage de grand mère par Leslie Sévenier

Où l’on se dit qu’un héritage ne doit pas se prendre tel que… il est bien trop pesant avec ses secrets, ses non dits ou ses trop dits. Non, par petits morceaux, c’est bien mieux…

Et bien sûr, ma valise. Mais je vous l’ai déjà présentée
Voilà un aperçu…
Il y a d’autres valises encore qui révèlent leurs histoires, leurs secrets, leurs souvenirs, leur mémoire.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient venir découvrir l’exposition en chair et en os, c’est donc jusqu’au 25 mars, du lundi au vendredi de 12h00 à 18h00. Ici
Bernard Sultan fait visiter lundi 14, mardi 15 et mercredi 16. Et pour info, je ferai les visites guidées vendredi 18 mars à partir de 15h00.

Et le spectacle se joue à l’Espace Jean Vilar à Arcueil vendredi 18 mars 2016 à 20h30 (renseignements et réservation au 01 46 15 09 77). J’y serai aussi…

Laissez un commentaire